Observatoire du bonheur
Cahier n°1
Science et bonheur
Accueil > Les Cahiers > Cahier n°1

“Songeons donc à cultiver le goût de l’étude ; nous y trouverons un bonheur pour nous-mêmes et avec les autres car, toujours, le Savoir Se partage et S’échange ».

Le bonheur est à la mode. Il court les rues, les forums et les campagnes d’affichage publicitaire. Le bonheur semble multiple et, peut-être, saisissable. Il suscite l’intérêt, joue avec la crise, l’espoir et les nerfs de chacun ; il est là, toujours fuyant, toujours attendu.

Qu’est-ce donc que le bonheur ? C’est d’abord une question qui traverse l’histoire de l’humanité. Les Grecs anciens, par exemple, relevèrent le défi en l’associant à une certaine façon d’être au monde, de connaître le monde et, par là même, de se construire pour se gouverner et gouverner les autres. D’autres périodes de l’histoire conçurent le bonheur ou plutôt, dans ce cas la joie, comme l’accomplissement au cours de la vie d’un cheminement vers un Dieu. Le XVIIIe siècle pensa que le bonheur était à portée de la main, qu’il était dans chaque moment de vie terrestre et, avec la révolution, qu’il pourrait devenir une idée neuve, un projet pour toute l’humanité.

Ce sont là des figures historiques et civilisationnelles du bonheur qui viennent maintenant, par leur seul rappel, à notre rencontre et nous questionnent : qu’en est-il pour vous aujourd’hui du bonheur ? Répondre à cette question ou, plus exactement tenter de dessiner les contours d’une réponse, c’est tout l’enjeu scientifique de la création de cet Observatoire du Bonheur : mener des recherches historiques, quantitatives, philosophiques et anthropologiques ; traverser les savoirs, les goûts, les émotions et les passions qui font notre époque. Autant d’approches qui vont nourrir l’ensemble des recherches et des thèmes susceptibles d’être abordés par l’Observatoire. Vaste et ambitieux programme mené en équipe, s’appuyant principalement sur la publication des Cahiers de l’Observatoire et sur des bourses de doctorat.

Dans ce premier numéro des Cahiers, il nous a semblé indispensable de nous attacher à ce qui fut toujours considéré comme l’une des formes les plus sûre et pérenne de l’obtention du bonheur : celle qu’accompagnent la connaissance et la science ; non pas ce bonheur ou plutôt ce bien-être apporté aujourd’hui, à notre quotidien par les applications de la science, mais le bonheur qu’il y a simplement à comprendre, à savoir, à apaiser ses inquiétudes parce que l’on est moins ignorant. Songeons donc à cultiver le goût de l’étude ; nous y trouverons un bonheur pour nous-mêmes et avec les autres car, toujours, le savoir se partage et s’échange.

C’est un premier Cahier, d’autres suivront s’engageant vers d’autres expériences et d’autres figures du bonheur, voire des petits bonheurs. Des Cahiers pour comprendre, apprendre, découvrir et, en fin de compte, pour nous rendre heureux et, nous l’espérons, cher lecteur, vous rendre heureux.

Plan du Site - Mentions Légales - Presse