Observatoire du bonheur
Cahier n°7
Bonheur et urbanisme
Accueil > Les Cahiers > Cahier n°7

Chaque jour, 180 000 personnes supplémentaires accroissent la population des villes dans le monde. Les prévisions démographiques pressentent une population de 5 milliards d’urbains en 2025, soit 62 % de la population mondiale et 80 % en 2100 ! En 2015 les pays développés comptent 370 villes de plus d’un million d’habitants et les pays en développement en recensent 1 270. Dans ce contexte, l’urbanisation de 2 milliards de personnes dans les pays émergents est l’enjeu majeur du développement durable des décennies à venir. Si les villes du monde ne recouvrent que 2,8 % de la surface de la planète, elles sont responsables de 78 % des émissions de carbone, de 76 % de l’usage du bois et de 60 % de la consommation d’eau. Le scénario prospectif pour 2040 est alarmant et les populations urbaines asiatiques, Chine et Inde, seront quatre fois supérieures à celles de l’Amérique du Nord et de l’Europe.

UNE URBANISATION RAISONNÉE CONSTITUE UN DES OUTILS SUSCEPTIBLES D’APPORTER DES SOLUTIONS POUR ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE ET AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE.

Dans ce contexte, une urbanisation raisonnée constitue un des outils susceptibles d’apporter des solutions pour accompagner cette croissance démographique et tenter, d’améliorer la qualité de vie dans les cités en expansion et les futures mégapoles. Si les économistes considèrent l’urbanisation comme un moteur essentiel de la croissance, il ne s’agit pas simplement d’augmenter le nombre de citadins et d’agrandir indéfiniment les villes mais de mettre en oeuvre des programmes de construction, respectueux de la biosphère, susceptibles d’assurer une transition complète du statut rural à celui d’urbain et d’améliorer la qualité de vie des citadins. Dans trop d’endroits, les zones périurbaines sont délaissées et offrent des conditions de vie déplorables pour leurs habitants. Il s’agit d’harmoniser les activités de production, l’emploi, les modes de vie, la sécurité sociale, de développer les liens sociaux par le biais de l’éducation et de la culture dans une perspective cohérente de l’espace. La tâche est colossale, mais la nécessité de mettre en place les conditions d’un développement durable est désormais acquise par un grand nombre d’acteurs.

Il faut aller vite. Mais prudence : un développement et une urbanisation à marche forcée est un challenge à haut risque qui peut parfois améliorer de façon spectaculaire la qualité de vie de millions d’urbains mais souvent augmenter de manière significative les rangs des citadins aux statuts les plus précaires.

Plan du Site - Mentions Légales - Presse